Déchirure

0
0
12

Aimer à en perdre la raison,
Aimer et n’oser rien dire,
Aimer sans aucune raison,
Aimer et vouloir reconstruire.

Qu’il est beau cet horizon,
Ce désordre mal habile,
Lorsque ses yeux en abandon,
Laisse le rêve se faire gracile.

Imaginant la chaleur du soleil.
Souffrant des caress’en paradis.
Qu’un espac’ aimant sans pareil,
Illumine, réchauffe la banquise.

Qui au seul coeur sans raison
De ses battements osent dire.
Qu’aimer sans aucune raison,
Détruit, s’il ne peut construire.

 

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Nadine Daugé
  • Qui joue, perd

    Deux joueurs s’éternisent, Devant un jeu en bois, De face, ils rivalisent, L’é…
  • L’affaire Benalla

    C’est l’histoire d’un petit « pet » qui a enflé du…
  • Le Q! d’Aubade ….

    Quand le haut bade le Q Quand le bas perd le haut Soit la tête prend son pied Où le créate…
Charger d'autres écrits dans Poésie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Républicain ou Démocrate ?

Si vous croyez qu’il y a une différence entre une économie au profit de l’huma…