Réponse à Kevin Joseph Diafouka

KJD dit : Nous sommes en train de reflechir sur la création d’un grand mouvement politique qui va rassembler toutes les couches et les diversités de la société Congolaise…le combat est rude mais nous sommes solide !!!

Réponse :

Si on veut écrire un avenir démocratique, il faut faire abstraction d’avoir un position dans cet avenir.
On ne peut installer une démocratie en croyant en faire partie.
On commence par faire le tri de ce qui existe et de ce qui manque.
Un parti n’est qu’une suite logique ….
Je ne connais pas le congo, mais je suis sûre qu’il y a déjà énormément de gens qui sont sur la même longueur d’ondes.
Il faut les trouver, les rencontrer, voir comment ils peuvent former et informer les peuples sur la démocratie, ce que cela inclus comme droit et devoir.
VOus ne gagnerez pas la démocratie sans le peuple, et le peuple ne la demandera pas sans une élite qui lui explique l’intérêt.

Je ne sais pas à quel niveau vous êtes, mais sachez qu’en France, l’éducation à la révolution elle s’est faites 200 ans avant, et si on compte l’hérésie cathare et le mouvement templier 600 ans avant.

Si vous voulez réussir, il faut admettre que ce n’est pas vous qui monterez sur la plus haute marche du podium.

Bises au Congo, bises à l’Afrique qui recèle tellement d’esprits de Paix !

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus