Dieu est le complément de la connaissance.

Ainsi navigue l’idée, suite à une proposition de discussion de Wael sur sa réflexion sur l’espace temporel, voilà comment courre une idée pour finir par un constat.

Première idée :

Et si le temps n’existait pas, s’il était une unique entité. Comme pour la longueur, la largeur et la hauteur, que nous ne soyons capable que d’en percevoir une partie, un morceau, que l’on nommerait temps.

Alors on peut comprendre que la longueur, la largeur, la hauteur et le temps sont modulables en fonction du repère pris pour l’évaluation.

L’atome, lui encore plus qu’un humain modifie rapidement ces données, puisque que ses 4 données L, L, H, T sont réduit dans le cas de l’analyse citée. On peut penser que le différentiel aurait été différent, si l’horloge de la fusée était la même que celle de la terre. Il y a un différentiel entre la perception de la L, l, H et T dans un espace fermé ou un espace ouvert. Le temps ne s’égraine pas de la même façon, parce que l’espace subdiviser a dimensions différentes, donc ses propres coefficients d’accélérations

 

Complément de réflexion
Vitesse = Distance / Temps

On comprend que si le temps est différent, alors  L, l, h, T sont dans des espaces subdivisés différents, donc dans le cas de la fusée, l’expérience dans la fusée ne peut réagir de la même façon, est-ce parce qu’on a un moyen de calcul atomique, où est-ce l’espace intergallatique qui agit. Il faudrait tenter l’expérience avec une même horloge pour pouvoir savoir quelle est cette 5ème dimension qui intervient. 

 

Première impression :

Pour voyager dans le temps, il faut croire que le temps a une mémoire, donc que la largeur, longueur et hauteur aient aussi une mémoire. Ce qui veut dire que l’univers grandit comme un humain et fonctionne comme notre cerveau. Et que voyager d’un passé à un futur voudrait dire que notre futur existe déjà et que nous vivons dans son passé. Cela reviendrait à croire qu’il n’y a pas de libre arbitre.

De façons rationnelles : si le temps, la largeur, la longueur et la hauteur ne sont qu’une, et que l’humain n’en possède qu’une perception partielle, alors cela veut dire qu’il n’y a pas d’avenir inscrit, simplement un passé possible à retrouver, en trouvant cette trace dans la mémoire de l’univers.

Rien ne se perd, tout se transforme. Le passé est présent dans notre ADN, comme dans celui de l’univers, parce que nous sommes  celui de l’univers.

 

 

IMpression première :

Si le passé est inscrit dans la mémoire de l’univers, on peut le retrouver, mais on ne peut le modifier, car de la même façon que la longueur, largeur, hauteur et temps sont des données globales avec des perceptions parcellaires de l’humain, retrouver la trace du passé est possible, mais en changer l’information est impossible car le global existe dans son ensemble et dirige la mémoire et la contrôle.

Le voyage dans le temps est possible, plus rapide que la vitesse de la lumière, comme peut l’être celui d’un rêve, d’un souvenir qu’on ne peut modifier, ni utiliser simplement comprendre, voir ou entendre.

Ceci m’a amener à comprendre que :

 

Si on admet que la mémoire s’érode, peut-on croire que le temps se perd ?

Si de façon logique nous ne pouvons imaginer que ce que nous sommes, le temps est une invention humaine c’est pour cette raison qu’il y a un début et une fin.

De façon logique ce ne peut être le cas de Dieu qui est le complément à toute connaissance, donc si l’humanité meurt, sa complémentarité est la vie éternelle.

 

il y avait le royaume de dieu, et dieu l’a séquencé et créée la largeur, la hauteur, la longueur et le temps, mais effectivement le temps est arrivé en premier

Je suis convaincue que nous ne savons pas lire les écrits, parce que nous interprétons tout face à notre égo, alors que notre égo est une partie du tout

Jean Pierre Ouloumou Dieu est Dieu et c’est tout. Laisse tomber le reste

Gérer

Nadine Daugé
Nadine Daugé Pourtant, c’est toi qui parle du reste, alors que si tu n’es pas d’accord avec ce que je viens d’exprimer, tu devrais penser que nous sommes dieu

Si dieu est le complément de la connaissance, alors la longueur, la largeur, la hauteur et le temps en sont des subdivisions. L’homme ne peut les percevoir que partiellement. On peut donc parfaitement admettre qu’il existe encore d’autres applications que nous ne percevons pas !

Après 3 jours de réflexion – suite du 26/09/2017

Si on prend comme préambule que l’énergie n’est qu’une, alors la matière et le temps en est une division, on pourrait écrire
Matière + Temps + Delta = Energie

Donc on peut penser que chaque fois que l’énergie de la matière est la donnée la plus importante dans cette équation, le temps ralentie et le delta diminue (s’il est soumis au même règle de notre univers)

Donc dans un atome, se serait l’inverse, comme dans l’univers. Moins il y a de matière, plus le temps est accéléré.

Ainsi, les rêves ou souvenirs dont la substance est dans le delta, voyage à une vitesse supérieure à celle de la lumière.

Wael Magdy, le cerveau continu à réfléchir pour trouver enfin, une équation mathématique, rationnelle. Amitiés

 

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus