Accueil Politique Economie Et si on venait d’inventer une forme de bio moléculairement modifié !

Et si on venait d’inventer une forme de bio moléculairement modifié !

0
0
19

« Que ton aliment soit ton premier médicament » disait Hippocrate en 400 av. JC.

Un reportage vient de m’interpeller :  un chimiste qui analyse la composition moléculaire des organismes vivants de la Flore pour en trouver les complémentarités et les facteurs communs.

IL était montré dans le reportage que cela servait l’innovation dans la cuisine de demain.

La question qui me vient est la suivante, et je la propose aux chimistes de ce groupe :

Si la formule chimique de l’ail s’écrit : C6 H10 O S2

est-ce que je pourrais produire un jus d’ail en ajoutant
-  du C6H10 qui est un Cyclohexène, qui est un hydrocarbure

+ O S2 oxyde de sulfure (nom que je viens d’inventer, je ne suis pas chimiste, vous l’aurez compris)

= pour faire un ail chimique ?

Si tel est le cas, ceci est déjà employé par l’industrie du médicament, mais là où je commence à avoir peur, c’est que bientôt on puisse nous vendre du chocolat à 50% de cacao et 50% de molécules naturelles qui seraient des facteurs communs au chocolat dans sa composition moléculaire et qui viendraient compléter la formulation pour en réduire les coûts de production sans en dénaturer la composition moléculaire tout en nous laissant croire que le produit est intégralement du chocolat !

Soyons résistants ……..

Car dans ce cas on peut tout imaginer, un chocolat entièrement bio, mais construit avec 50% de molécules pas chères à produire. Donc un chocolat vendu moins cher ou voire au même prix avec les mêmes marges qu’à ce jour sur un produit non bio.

Voire une redéfinition du bio, si j’enlève la molécule chimique du pesticide dans la molécule, est-ce que le produit est bio ?

Une sorte de BMM, un Bio Moléculaire Modifié ! Ce n’est pas un OGM, mais cela fiche la frousse ……..

Un yaourth au chocolat bio, avec des molécules de chocolat, dont 10% seraient celles trouvées dans le concombre, et pourquoi pas du petit marron, etc…..

Rien de dangereux pour la santé dans l’état actuel de nos connaissances. Juste une petite arnaque de plus !

En terme de lois, est-ce que si je vends du fruit direct de l’arbre ou moléculairement recomposé, on peut donner le même nom ?

Est-ce que l’on peut penser, que les produits difficiles à trouver, pourraient être compenser par une formulation moléculaire industrielle ?

Il est urgent que les politiques s’emparent de l’éthique alimentaire et de sa formulation précise dans la labellisation afin que l’on puisse discerner la molécule issue de l’arbre et non transformée, de la molécule sortie des éprouvettes de l’industrie agroalimentaire.

A suivre ……….

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par Nadine Daugé
Charger d'autres écrits dans Economie

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Rapport de forces.

Les jeux amoureux sont des moments particuliers où chacun essaie d’apprivoiser l&rsq…