Le grain de sable

Je regarde de côté,
Je ne vois que du sable.
Je regarde à côté,
Je ne vois que du sable

Le soleil, les embruns,
La pluie et les vagues,
Les oiseaux et crabes,
Les rois, les humains

Tous et toutes de côté,
Ne voyent que du sable,
Tous et toutes à côté,
Ne voyent que du sable.

Les révoltes, les guerres,
Les haines, les conflits,
Les migrants, les ennemis,
Les rois, les humains,

Se regardent de côté,
Entassés comme sable,
Assis à mes côtés
Ne voyant que le sable

Le ciel, la terre,
Les éléments, les confluents,
Les océans et les mers
Les grains, les humains
.
Un grain à droite,
Un grain à gauche,
Un grain en haut,
Un grain en bas.

Je ne vois que le ciel,
Au milieu du sable,
Ma vision est réduite,
Je ne vois que du sable.

La pression est massive,
Pour tout grain de côté,
L’oppression abusive
Pour le grain à côté.

Je me sens à l’étroit,
Au milieu de mon sable,
Je veux mener combats,
Mais je gène le sable.

Il est dit que certains
Grains de la révolte,
Auraient à l’idée d’un vent,
Rejoints des bancs incertains.

Les grains ainsi libérés
Vivraient heureux d’un côté,
Les grains ainsi rassurés,
Se joindraient à ceux d’à côté.

Quelles perspectives ?!
Pour le grain de côté.
Subissant l’invective
Pour le grain d’à côté.

Devant tant de bêtises,
D’une société qui ne veut
Que tuer le grain qui
D’une pensée la dérange …

Sans retour, ni sottise,
Pour toucher chaque grain
Ecrit son histoire, conscient
Qu’il ne fait que rêver.

Dauna Floguez
Dimanche 04/11/2018 – 10h33

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus