Joyeux noël Françoise Rodet-Descomps

Mon premier souvenir, je ne sais pas si c’est celui de notre première rencontre, mais c’est celui que je garde, celui d’une femme resplendissante et magnifique, d’une classe extraordinaire qui d’un sourire affectueux, entendu, m’a offert, comme une main tendue, le sentiment que je pouvais avoir quelque chose d’intéressant à dire, et que ce que j’opposais à cette femme à mes côtés avait du sens.

J’ai lu dans ton regard de la bienveillance. C’est la seule chose que l’engagement politique offre, c’est des rencontres impossibles, une sorte de brassage social, car chacun a besoin de l’autre pour réussir une campagne. Mais à ce repas là, ce n’était pas l’enjeu, on n’était pas sur le même département, et tu ne venais pas pour toi. Nos regards se sont croisés, je crois qu’on a discuté, mais le souvenir est comme un rêve, je ne me souviens que des ces deux instants où tu as eu du respect pour moi.

C’est le jour où à cette table, Marc Fesneau était venu faire le tour des « popotes » et avait déjeuné avec nous, mais n’avait pris le temps que de nous dire au revoir, les directeurs de campagne l’ayant accaparé. C’est aussi cela, les communautés d’engagement.

C’est le souvenir de ce sourire qui a fait que j’ai accepté ton amitié sur ce réseau social facebook, à un moment où c’était encore un lieu d’échange amical. Paradoxalement, ce sont nos discussions sans retenues sur ce réseau qui m’ont permis de prendre le temps de découvrir le personnage admirable que tu es. On peut être sur une même ligne et avoir des différences nuancées de l’approche politique. Pourtant nos objectifs sont les mêmes, et les moyens que nous envisageons d’y parvenir très souvent se rejoignent.

Françoise, je te souhaite un très joyeux noël. Si je devais monter une équipe de campagne, j’aimerais t’avoir à mes côtés, ton expertise, ton regard scrutateur et ton empathie sont des atouts essentiels pour tout candidat qui t’aurais à ses côtés. Mais, la vie ne nous offrira pas cette possibilité, il nous reste à trouver un moment dans la réalité pour déjeuner sur des sujets sociétaux, nous devrions nous régaler.

Bises, en espérant que 2019 nous laissera cette possibilité.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus