Définition de ma foi

Je crois à la définition Zoroastre de la conscience : La pensée, la parole et l’action.
Je note au passage que rien n’indique dans ces trois termes qu’elle soit réservée qu’à la condition humaine.
Mais rien n’est dit, non plus, sur celle du lecteur des livres de la foi.

C’est pour cette raison que l’interprétation du livre n’a aucune importance,
Car on est sûr-e que si l’humain mène des actions d’horreurs, c’est qu’il est un mauvais lecteur et qu’il doit encore chercher ……..

Aussi imparfait que soit les livres de références, pour démarrer cette recherche, il n’y a qu’eux …..

 

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus